Topic: about icons and portraits

L'icône c'est l'idée d'une présence du modèle dans l'image. L'image ne participe pas au modèle. Ca n'a rien à voir avec l'aucharistie. Mais elle exprime une présence. Et si cette présence est une présence sanctifiée, alors cette présence habite réellement son image. ET QUI NOUS REGARDE et qui nous entraine dans son amour et dans sa prière, dans la communion des saints, si vous voulez.
L'icône veut représenter le visage libéré de toute lourdeur terrestre et déjà dans la lumière du royaume. Le visage de l'icône doit être une sorte de fenêtre ouverte sur le royaume de Dieu. Ce royaume où il n'y aura plus de temple, plus de lune et plus de soleil parce que Dieu sera tout en tout (---c'est pour cela qu'on ne perçoit pas de source de lumière dans l'icône----). Le portrait au contraire suit le cheminement difficile de l'homme à traver son propre destin. C'est une autre recherche. Parfois un portrait "surgit" en temps qu'icône, une eau-forte de Remsbrandt, un tableau de poussin, etc...
in FRANCE CULTURE, A voix nue, entretien avec Oliver Clément

Re: about icons and portraits

Aha - die ikone ist also vielmehr das gesicht eines modells, einer idee.  das gesicht, losgelöst von dem irdischen gewicht, den bedingungen der erde. das heilige antlitz. Aber was sagt das über die Frage der berührung, des acheiropoietons aus? Ist das nicht eher das Gegenteil?

Ich hab glaub ich alles verstanden außer  dem letzten satz: Parfois un portrait “surgit” en temps qu’icône, une eau-forte de Remsbrandt, un tableau de poussin, etc…

Was heißt das?